ARCAHAIE EN ACTION

ARCAHAIE EN ACTION

Menu

ARCAHAIE 

Une ville et une histoire


Portant le nom de kayaha et Akaha du temps des premiers habitants de l’île, Arcahaie faisait partie du caciquat Xaragua. colons français francisèrent le nom indien. La pointe, homme de couleur, souleva les ateliers et devint maitre du bourg qu’il céda ensuite aux Anglais au prix de 100.000 piastres. Ces derniers y retabliren l’esclavage. Le 7 mai 1798, le bourg revint sous le pavillon français grâce à l’action de Dessalines.

Incendié en 1802, Arcahaie passa à l’histoire pour avoir été le lieu d’un congrès qui dota l’armée indigène d’un drapeau (Mai 1803).Le bourg fut déserté durant la guerre civile de de 1807. Il fut reconstruit en 1820, et élevé au rang de commune une année plus tard (Loi du 17 octobre 1821).

Culture agricolte

La plaine de l'Arcahaie est un vaste secteur agricole. Des aménagements hydro-agricoles permettent la culture malgré les contraintes d'un climat tropical semi-aride, confèrent à l'Acahaie le potentiel d'un important grenier vivrier. Cette région est actuellement spécialisée dans la production de la banane plantain, plus de 70 % de la superficie cultivée est consacrée à cette culture dans de grande bananeraies. Une partie importante de cette production est vendue sur les marchés locaux et ensuite acheminée à Port-au-Prince.

La plaine côtière d'une altitude comprise entre 0 et 10 m, représente environ 25 % de la superficie de l'Arcahaie. Elle est formée sur des alluvions et les sols présentent des indices élevés de salinité. Les producteurs mettent en place des canaux de drainage pour assainir les terres en évacuant l'excès d'eau et limiter les remontées de sel. Les agriculteurs y cultivent sur le système de la rotation sur deux ans, du riz inondé par les précipitations en saison des pluies et la banane plantain.

La plaine alluviale représente environ 60 % de la superficie de l'Arcahaie et s'étend entre 10 et 50 m d'altitude. On y cultive également la banane, mais également la culture vivrière (maniocmaïsharicotpois), la culture maraîchère (tomateaubergine). On y trouve des arbres fruitiers (manguiersavocatierscitronniers et cocotiers). Les agriculteurs de la région de l'Arcahaie y plantent également de la pastèque, du sorgho et des pois d'Angole.

Géographie